HORAIRES

flower

LUNDI FERMÉE

MARDI 18H A 21H

MERCREDI 18H A 21H

JEUDI 18H A 21H

VENDREDI 16H A 19H

COORDONNÉES

tiger

 

 

2, PLACE DU MARCHÉ

C.P. 272

SAINT JEAN SUR RICHELIEU

J3B 6Z4

(450) 346-2147

Newsletter

KARATÉ SHOTOKAN

image one

On a l'habitude de fixer les origines du karaté a OKINAWA, principale ile de l'archipel des Ryu-Kyu, prolongement de la péninsule nippone vers le sud.

 

LE PROFESSEUR

 

image one

L'histoire du Shotokan nous permet d'aborder la vie de celui dont la photo orne la plupart des dojos : Gichin Funakoshi. Né a Shuri, en 1868, le jeune homme commence a pratiquer l'Okinawa-Te vers l'age de quinze ans, sous la férule de son maitre d'école. Celui-ci est le fils de Maitre Azato. A l'époque, l'art martial d'Okinawa n'était pas enseigné au grand public. Plus tard, quand Maitre Azato enseignera lui-meme a Gichin Funakoshi, les cours auront lieu la nuit.
L'enseignement se déroule a l'ancienne, suivant le bon vieux précepte : un kata en trois ans. Maitre Azato fait répéteter a son éleve, des centaines de fois, le meme kata, et cela pendant des mois.Vu les dimensions restreintes de l'ile d'Okinawa, tout le monde se connaissait.

Aussi vers 1900, Funakoshi, qui avait alors une trentaine d'années, s'est entraîné avec les Maîtres Kiyuna, Niigaki et Sokon Matsumura, le professeur d'Anko Azato. Niigaki, disciple de Yara, transmettra à Funakoshi trois katas que l'on retrouve dans le Shotokan moderne : Niseishi (qui deviendra Nijushiho), Unsu, Sochin. En 1906, Gichin Funakoshi participe à la première démonstration publique de l'Okinawa-Te. Mais c'est en mai 1922 que Gichin Funakoshi effectue sa fameuse démonstration à Tokyo à l'occasion d'une fête des sports, organisée par le Butokukai. Cette manifestation va changer sa vie. Maître Funakoshi avait effectué une première démonstration de son art à Kyoto en 1916.

 

APPUI

image two

 

UN GRAND MERCI AU DÉPUTÉ FÉDÉRAL POUR SON SUPPORT